Mousse dure PUR/PIR

Abstand Menü

Mousse dure PUR/PIR - une isolation mince avec de gros avantages

Matériau

Les matériaux d’isolation PUR/PIR résistent à la plupart des produits chimiques mis en œuvre dans les applications pratiques. Ils ne pourrissent pas, résistent aux champignons, aux microbes, aux moisissures et à la putréfaction, ils sont inodores et physiologiquement inoffensifs.

Pouvoir isolant

La mousse dure PUR/PIR convainc par sa conductivité thermique très faible. Ainsi, avec un degré de conductivité thermique (λD) de 023 à 029, nos éléments isolants offrent un excellent pouvoir isolant pour une faible épaisseur de panneau. Par rapport aux autres matériaux d’isolation courants, l’épaisseur du matériau est réduite de 40 pour cent. Cela signifie une réel gain de surface habitable.

Protection incendie

La mousse dure PUR/PIR est proposée dans la classe de matériau B2. Elle n’a pas tendance à rougeoyer, elle ne fond pas en cas d’incendie et elle ne forme pas de gouttes brûlantes.

Tenue à la température et absorption d’eau

La mousse dure PUR/PIR se caractérise par une large plage d’applications quant à la température. La résistance à la température à long terme est de - 30° C à + 90° C, voire même jusqu’à +250° C à court terme, ce qui la rend compatible avec le bitumage à chaud. Même sous l’influence de températures extrêmes, le PUR/PIR conserve une grande précision dimensionnelle et stabilité de la forme. Les isolants en mousse dure PUR/PIR sont pour la plupart des matériaux d’isolation à cellules fermées. L’absorption d’eau est de maximum 2 à 5 % vol.

Biologie du bâtiment

Sur base des résultats d’essai par l’Institut de recherche sur la construction biologique IBBF, Karl Heinz Sirtl, la mousse dure PUR/PIR présente une biologie positive pour la construction et peut donc être mise en œuvre sans aucun risque dans les constructions biologiques et écologiques.

Environnement et écologie

Les éléments isolants en mousse dure PUR/PIR s’avèrent convaincants dans tous les écobilans. Leur fabrication ne nécessite qu’une infime partie de la précieuse énergie qu’ils permettent d’économiser pendant des décennies. Et lorsqu’ils arrivent en fin de vie après plus de 50 ans, chaque mètre cube de ces éléments permet de récupérer un pouvoir calorifique correspondant à 21 litres de fioul de chauffage. Le tout naturellement quasi sans résidus et de manière compatible avec l’environnement. Notre environnement peut pousser un soupir de soulagement. En effet, chaque litre de fioul économisé décharge l’atmosphère terrestre d’environ 3 kg de dioxyde de carbone (CO2)
Par ailleurs : les déchets de production et les chutes générées lors de la pose sont retravaillés pour former les panneaux de construction LINIREC et sont ainsi réintégrés au cycle de vie des matériaux.